Argument

Les groupes et les institutions se trouvent souvent dans un état d’hésitation conflictuelle entre la répétition et le changement qui peut engendrer la peur. Par ailleurs, dans l’optique de la psychanalyse, la conflictualité, tant dans sa dimension intrapsychique qu’intersubjective, constitue par excellence le contexte de tout changement. Depuis les premiers changements fondateurs de la vie, comme naître, grandir ou les premières séparations, jusqu’aux changements qui surviennent par la suite, avec la formation et la dynamique de liens intersubjectifs, avec la liaison et la déliaison au sein de groupes et institutions, de couples et de familles, d’ établissements médico-sociaux ou en thérapie : des conflits pulsionnels, des conflits intersubjectifs, des conflits entre le dedans et le dehors, entre le familier et l’étranger, entre le psychique et l’intersubjectif, entre le social et l’institutionnel, le désir et la réalité, entre la réalité de l’un et les réalités des autres.

En particulier, dans les institutions psychiatriques, les effets de la conflictualité peuvent être différents du changement souhaité, tel que celui-ci s’inscrit dans leur propre histoire, dès lors que la conflictualité, qui peut se manifester sous la forme d’une violence verbale ou physique, induite par la prédominance de mécanismes de défense archaïques, s’accentue quand la fonction thérapeutique primordiale de ces institutions tend à s’écarter de leurs objectifs thérapeutiques fondamentaux.

Il semblerait que la conflictualité conjuguée au changement constitue la trame de la vie même. Toutefois, quand les différences et les stimulations sont trop importantes, mettant ainsi à l’épreuve la capacité des enveloppes psychiques subjectives, intersubjectives, groupales et institutionnelles à les contenir et les transformer, des conflits – parfois violents – se produisent et des situations d’exclusion, de clivages, de ruptures, de relégation et de divisions se manifestent, affaiblissant, voire neutralisant tout processus de changement.

Nous voulons espérer que ce Congrès ouvrira un champ de communication et d’échanges scientifiques et constituera, à la fois, un espace de réflexion constructive, ainsi qu’une opportunité d’enrichissement personnel et de convivialité.

© 2019 3ο Διεθνές Συνέδριο Ψυχανάλυση και Ομάδα